Gestion des numéros

Les numéros s’échelonnent de 1 à 9999. Une adresse comportant un zéro ou un numéro de 10000 ou au-delà n’est pas prise en compte.

  • Les numéros se suivent depuis le centre vers la périphérie et en cas d’ambiguïté, il convient de choisir le sens de l’Est vers l’Ouest et du Nord vers le Sud ;

  • Les numéros pairs et impairs ne se succèdent pas d’un même côté de voie. Les pairs sont positionnés à droite, les impairs à gauche depuis le début de la voie (ce n'est pas une obligation, mais une pratique courante, la commune peut donc adapter les numéros à la réalité du terrain) ;

  • Prévoir des numéros pour de nouvelles habitations à venir ;

  • Ne pas mélanger les suffixes bis, ter, quater et les lettres A, B, C, D dans la numérotation d'une même voie. En cas de numérotation métrique, éviter totalement les suffixes et ajouter ou supprimer un mètre.

  • Le numérotage procède de proche en proche sur les voies comme dans les lieux-dits :

La commune a le choix de placer le nom du lieu-dit dans la liste des voies (voie_nom du format base Adresse Locale) ou dans la liste des lieux-dits (liste des toponymes dans l’éditeur Mes Adresses ou lieu-dit_complement_nom du format Base Adresse Locale). La limite est celle de la cohérences des numéros :

  • le lieux-dit comprend quelques numéros qui pourront conserver une cohérence si le nom reste dans la liste des voies : il peut figurer dans la liste des voies, inutile de tout recommencer, de perturber les habitants sans gain de précision.

  • le lieu-dit comprend des voies qui se croisent, avec des numéros qui ne pourraient pas se suivre s'ils restaient affectés au lieu-dit : les lieux-dits sont créés dans la liste des lieux-dits (lieu-dit_complement_nom du format BAL, liste des toponymes dans Mes Adresses) et associés aux numéros.

Dans un lieu-dit, si les numéros ne peuvent pas se suivre sur le même tronçon, ils sont affectés à ses voies et non au lieu-dit directement.

La commune doit dénommer toutes ses voies, y compris celles qui traversent des lieux- dits. Aucun texte ne l’oblige à numéroter les locaux seulement sur les voies et pas sur les lieux-dits, et encore moins à supprimer les lieux-dits.

Dernière mise à jour